Serial Killers

Classement alphabétique, définitions et comportements des tueurs en série
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quelques définitions

Aller en bas 
AuteurMessage
Kay
Admin
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 05/11/2007
Age : 48
Localisation : Belgique

MessageSujet: Quelques définitions   Dim 3 Fév - 21:39

Quelques définitions



Amorphe
: type caractériologique du criminel narcisso-sexuel inorganisé, dominé par l'introversion.

Analyse criminelle
: méthode discursive et intuitive préalable au profil criminel, consistant à recueillir, décomposer, classer et synthétiser tous les éléments relevés sur la scène du crime et lors de l'enquête de police judiciaire. L'analyste criminel ne serait pas nécessairement un "profileur".

Antisocial
: qui va à l'encontre de la société (contrairement à asocial : en marge de la société)

Apathique
: type caractérologique aggravé du criminel narcisso-sexuel inorganisé, dominé par des tendances autistiques.

Assassinat
: homicide prémédité et préparé.

Asthénique
: type physique du criminel narcisso-sexuel inorganisé, dominé par un aspect passif.

Athlétique
: type physique du criminel narcisso-sexuel organisé, dominé par un aspect actif.

Colérique
: type caractérologique aggravé du criminel narcisso-sexuel organisé, dominé par un aspect menaçant.

Criminel narcisso-sexuel
: agresseur, meurtrier ou assassin annonciateur d'une série criminelle aux motivations narcisso-sexuelles. Il est organisé s'il s'agit d'un assassin psychopathe pervers. Il est inorganisé s'il s'agit d'un meurtrier psychotique pervers. Il est mixte s'il est à la fois organisé et inorganisé, à des degrés divers ou à des moments différents.

Criminologie
: étude des causes et des manifestations du phénomène criminel. Elle doit, à notre sens, être pluridisciplinaire et empirique pour gagner en réalisme. La psycho criminologie et le profilage en font partie.

Dégradation (du corps de la victime)
: comportement du criminel narcisso-sexuel inorganisé consistant à porter atteinte post mortem à l'intégrité physique de la victime.

Environnement à risque
: évaluation du niveau de dangerosité de l'environnement de la victime, au quotidien et au moment des faits. Il est classé à haut risque, à moyen risque et à bas risque.

Escalade criminelle
: propension du tueur à basculer dans l'homicide ou à aggraver son passage à l'acte, alors qu'il n'en a pas à priori l'intention. Elle s'apprécie au moment des faits et à l'échelle d'une série ou d'une carrière criminelle.

Facteurs Temps
: moment et durée du scénario criminel.

Facteurs lieu
: scène de crime et environnement à risque.

Homicide narcisso-sexuel
: meurtre ou assassinat aux motivations sexuelles, et annonciateur d'une série criminelle.

Méthode proactive d'arrestation
: stratégie psycho criminologique destinée à provoquer les aveux du criminel ou à l'amener à se compromettre.

Meurtre
: homicide non prémédité et non préparé.

Mise en scène
: comportement du criminel consistant à laisser volontairement apparaître ce qui ne s'est pas réellement passé, dans le but d'orienter les enquêteurs sur une fausse piste. Elle fait partie du mode opératoire (modus operandi).

Mobile (classique)
: ensemble de buts rationnels et apparents par lesquels s'explique une infraction. Pourquoi le criminel a-t-il agi ? Pour s'approprier de l'argent, pour jouir sexuellement, pour gagner du pouvoir, etc. … En simplifiant, son intention apparaît davantage après l'acte même si elle remonte souvent aux prémices criminelles. Le mobile et la motivation narcisso-sexuelle sont distincts mais peuvent se cumuler (motivation avant et mobile après l'acte).

Mode opératoire (modus operandi)
: ce que fait le criminel quand il commet son crime. C'est sa façon de procéder au cours du scénario criminel.

Motivation narcisso-sexuelle
: force psychologique perverse, fantasmatique ou pathologique, consciente ou inconsciente, qui détermine un homme à commettre et à répéter un crime afin d'éprouver une jouissance sexuelle ou/et narcissique. Pourquoi a-t-il agi ainsi ? Parce que cette force a déclenché le passage à l'acte, parce qu'un fantasme l'animait, parce qu'une pulsion l'a commandé, etc. … En simplifiant, sa motivation se situe davantage avant l'acte même si ses effets se prolongent souvent. La motivation narcisso-sexuelle et le mobile sont distincts mais peuvent se cumuler (motivation avant et mobile après le passage à l'acte).

Nécrophilie
: comportement du criminel narcisso-sexuel inorganisé ou mixte consistant à manipuler post mortem le cadavre, d'une manière ou d'une autre, afin d'éprouver une jouissance narcisso-sexuelle.

Nerveux
: type caractérologique du criminel narcisso-sexuel organisé, dominé par l'extraversion.

Personnalité criminelle
: ce qui différencie une personne devenue criminelle de toutes les autres.

Pose
: comportement du criminel consistant à positionner singulièrement le corps de la victime ou/et ritualiser la scène du crime. Il s'agit d'exprimer consciemment ou non un message particulier, au travers du cadavre qui joue le rôle d'accessoire. La pose fait partie de la signature.

Profilage
: approche scientifique pluridisciplinaire consistant à dresser le profil physique, typologique et psychologique d'un criminel, à partir de l'analyse de la scène du crime et de tous les éléments rassemblés lors de l'enquête de police judiciaire. A cet effet, le scénario criminel revêt un grand rôle. Le profilage est enseigné à l'université, mais également à l'académie nationale du FBI.

Profil biographique
: schéma des facteurs et des interactions dans le vécu de l'auteur, dès les origines, qui tente de reconstituer la structuration de sa personnalité criminelle et mettre celle-ci en rapport avec ses comportements singuliers. Il fait partie du profil psychologique.

Profil criminel (ou personnalisé)
: profil physique et psychologique d'un criminel, individualisé dans toutes ses composantes par le criminologue, et résultant du profilage.

"Profileur" (essai de définition)
: spécialiste en criminologie et en profilage. Ses recherches dans ces domaines doivent être sanctionnées par un diplôme d'Etat ou d'Université reconnu, de fin de deuxième ou de troisième cycle. Il doit faire preuve en la matière d'une expérience de terrain suffisante dont les résultats sont probants. Il doit également connaître le fonctionnement des services de police judiciaire. Une formation analytique ou un travail sur soi nous paraît indispensable, pour se protéger de l'horreur des cas rencontrés. Il faut qu'il ait une vie équilibrée dans laquelle il peut à tout moment se ressourcer. Le "profileur" serait nécessairement un analyste criminel.

Profil physique
: portrait physique d'un criminel résultant du profilage. Il est postérieur au profil typologique et psychologique. Il n'a qu'une valeur indicative.

Profil psychologique
: description de la personnalité criminelle résultant du profilage, dans le but de comprendre et de prévoir plus précisément ses comportements. Il inclut le profil biographique individualisé dont les crimes sont les prolongements. Le profil typologique est préalable au profil psychologique.

Profil typologique
: description du criminel type résultant du profilage, dans le but de comprendre et de prévoir globalement ses comportements. Il inclut un profil biographique individualisé dont les crimes sont les prolongements. Le profil psychologique est préalable au profil physique.

Psycho-criminologie
: approche psychologique, psychanalytique ou/et psychiatrique de la criminologie. Elle concourt au profilage.

Pycnique
: type physique du criminel narcisso-sexuel mixte ou organisé vieillissant, dominé par un aspect à la fois actif et passif.

Réification (ou dépersonnalisation)
: état psychologique pervers dans lequel le criminel déshumanise totalement sa victime, devenue son objet de plaisir narcisso-sexuel.

Risque pris par le criminel
: évaluation du niveau de contrôle du criminel au moment des faits, compte tenu du degré de victime à risque et d'environnement à risque.

Ritualisation (de la scène du crime)
: comportement du criminel narcisso-sexuel inorganisé consistant à imprégner singulièrement la scène du crime de symbolisme.

Sadisme
: comportement du criminel narcisso-sexuel organisé consistant à jouir de la souffrance infligée ante mortem à sa victime. La cruauté est d'abord sexuelle mais peut être purement physique.

Scénario criminel (ou aspect dynamique de la scène du crime)
: reconstitution de la chronologie des faits la plus probable avant, pendant et après le passage à l'acte. C'est le moment privilégié du criminologue pour se mettre dans la peau du tueur.

Scène du crime
: zone dans laquelle le criminel et sa victime ont été en rapport. Au sens strict, elle comprend les lieux de rencontre, d'agression ou/et de séquestration, de crime et de dépôt du corps. Au sens large, elle s'étend à tout l'environnement susceptible d'avoir influencé la personnalité et le comportement du criminel aux moments des faits.

Scène multiple
: scène de crime plurielle. Le lieu de rencontre diffère au moins du lieu du crime. Le criminel narcisso-sexuel est alors organisé.

Signature (psychologique)
: comportement unique du criminel avant, pendant ou/ et après le passage à l'acte, qui n'est pas nécessaire pour commettre le crime. C'Est-ce que l'auteur doit accomplir pour se réaliser lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://serialkillers.forumpersos.com
 
Quelques définitions
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Serial Killers :: Définitions et comportements :: Définitions et comportements-
Sauter vers: